comment lancer planeur

Comment lancer un planeur ?

Le vol à voile est avant tout un travail d’équipe. Il est vrai que dans un planeur il y a au moins un pilote, mais il a besoin d’aide pour pouvoir planer. Lancer un planeur est à la portée de tous, c’est surtout la technique à utiliser qui est importante.

Comment lancer un planeur ?

Les types de planeurs

Il existe un grand nombre de planeurs de différents types. Tout d’abord ceux qui sont radiocommandés, c’est souvent avec ce genre d’avion qu’un pilote débute. Avec un pilotage radiocommandé, vous aurez l’impression d’être à bord du planeur. En vol libre, un planeur doit être réglé pour sa vitesse de vol. Les planeurs à décollage de pied font partie des plus légers, la machine est portée par le pilote et il décolle en courant sur une pente. Le planeur est doté de manches à balai qui permettent de contrôler la direction. Il y a également les planeurs de base qui sont très simples, car ces planeurs, décollent en roulant sur une pente ou par d’autres moyens connus comme tractés, au treuil, etc. Les planeurs aile volante quant à eux sont des modèles assez performants qui sont comparables aux planeurs de compétition. Les planeurs motorisés ou moto planeurs sont équipés d’un moteur. Ce dernier permet un décollage autonome du planeur et quand il est à l’air le pilote coupe le moteur pour ensuite voler à voile et utilise les courants ascendants lorsqu’il atteint l’altitude désirée. Chaque planeur est capable d’effectuer les voltiges de base, mais les planeurs de voltige sont spécialement conçus pour les compétitions.     

Les différentes méthodes de lancement

Un lancement consiste à donner au pilote et à son planeur le minimum d’altitude afin qu’il plane de manière autonome. Il existe plusieurs façons de mettre les planeurs en l’air.

  • Lancement par sandows ;
  • Lancement par voiture ;
  • Lancement par treuil ;
  • Remorquage par un avion ;
  • Décollage autonome.

Le lancement par sandows

C’est un lancement qui ressemble à une catapulte avec une vitesse de vol qui est atteinte très rapidement. Après le décollage, le planeur se retrouve en vol libre à 15 ou 20 mètres du sol. Cette méthode de lancement est destinée aux planeurs légers, car la vitesse de décollage est assez faible.

Le lancement par voiture  

C’est une méthode de lancement qui s’utilise lors d’un vent fort de nord-ouest pour assurer un accrochage ascendant sur la pente juste après le largage. Sur une piste d’au moins 500 mètres, le planeur et son pilote se font tirer par une voiture jusqu’à ce qu’il arrive à la pente. Afin de pouvoir prendre son envol et atteindre la vitesse et l’altitude recherchée, le dénivelé doit être assez fort. Ainsi il peut effectuer son vol plané.

Comment lancer un planeur ?

Le lancement par treuil

Concernant le départ en treuil, le décollage commence après avoir roulé environ quelques mètres d’une vitesse de 80 km/h avec une rotation assez lente pour atteindre l’altitude minimum. Le planeur est treuillé durant 40 secondes avant de se retrouver en vol libre avec une altitude de 300 à 500 mètres du sol. Le pilote gèrera en permanence la vitesse et l’assiette tout en communiquant avec le treuillard. Une communication se fera par radio ou par des signes préalablement convenus comme un battement de gouvernes d’aile ou autre.

Le remorquage par avion

Cette méthode de décollage se fait à l’aide d’un câble enroulable ou de largage, ici c’est un avion qui remorque le planeur. Pour ce faire, le pilote de l’avion doit tirer en douceur sur le manche afin de décoller, le maintien en palier du planeur doit être environ à un mètre du sol jusqu’au moment où l’avion-remorqueur décolle. Le pilote du planeur doit respecter ce palier pour que le l’avion-remorqueur puisse décoller. En cas de vent de travers, il est indispensable que le pilote rectifie sa dérive aux palonniers. Le planeur actionne la poignée de largage quand il peut poursuivre son vol tout seul et fait un signal à l’avion-remorqueur.           

Comment lancer un planeur ?

Le décollage autonome

Ce genre de planeur est capable de décoller et de prendre de l’altitude de manière autonome à l’aide d’un moteur thermique ainsi que d’une hélice. Une fois que le planeur est parvenu à l’altitude recherchée, il peut couper le moteur et tout rétracter afin de passer au vol libre et autonome. Avec un moteur électrique doté de batteries, leur autonomie permet le décollage ainsi que de prendre plus d’altitude et de se maintenir en vol horizontal durant un moment. Par sa finesse, le planeur n’a pas besoin de beaucoup de puissance pour se maintenir en palier.      

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
code